Fondation Louis Vuitton, voyage architectural

La Fondation Louis Vuitton est en France certes, mais aller dans un musée à la rencontre d’une architecture comme celle-ci c’est déjà tout un voyage! 

Dernière œuvre de l’architecte américain Franck Gehry, à la fois acclamée et décriée, l’architecture de la Fondation Louis Vuitton a fait coulé de l’encre autant dans les médias spécialisés que généraux, et cela avant même son ouverture.

Ce bâtiment étonnant délibérément emblématique, portant la marque évidente de la main de Franck Gerhy, connu pour ses architectures déconstruites et aléatoires, avez tout pour titillé ma curiosité. En général si un bâtiment fait parler de lui c’est qu’il touche le public d’une manière ou d’une autre. En tant qu’architecte ce n’est jamais déplaisant de voir qu’une architecture fait réagir, j’ai donc voulu me faire une idée par moi même et la partager avec vous.  D’ailleurs si vous avez déjà visité la Fondation Louis Vuitton n’hésitez pas à nous faire part de vos impression en commentaires, je voudrais bien savoir ce que vous lecteurs vous en pensez! 

Fondation Louis Vuitton

Fondation Louis Vuitton, l’accès 

La Fondation Louis Vuitton a récemment ouvert ses portes à Paris à la lisière du jardin d’Acclimatation. En dehors de la voiture (privilégions les transports en commun!) le musée est assez bien desservi.   Vous avez deux choix:

  • Prendre la Navette affrétée directement par la Fondation Louis Vuitton depuis Charle de Gaulle-Étoile: 

Ce petit bus au couleur de la Fondation est trop mignon! Il vous dépose juste devant la billetterie à l’entrée du musée. Pour vous rendre à Charles de Gaulle-Étoile, vous pouvez prendre soit le RER A, soit la ligne 1 du métro. En plus la navette coûte seulement 1 euros!

  • Prendre la Ligne 1 et descendre à l’arrêt Sablons:  

Depuis la station il y a quelques minutes de marche, qui se transforme en une jolie balade entre les beaux immeubles haussmanniens de Neuilly. Le chemin jusqu’au Jardin d’Acclimatation est très bien indiqué, mais pour aller à la Fondation Louis Vuitton vous devez dépasser l’entrée principale du Jardin et continué tout droit sur le trottoir. Vous apercevrez vite l’immense bâtiment de verre, de bois et d’acier.  Une première entrée accueille les personnes ayant acheté leurs billets en ligne, mais pour acheter les billets sur place il faut aller jusqu’à l’entrée principale de la Fondation Louis Vuitton. (et faire la queue!) J’ai un peu regretté que l’accès ne se fasse pas par l’entrée principale du Jardin d’Acclimatation, j’aurai aimé découvrir le bâtiment au travers des arbres du jardin et pouvoir appréhender la Fondation Louis Vuitton avec un peu plus de recul. Pour toutes les infos pratiques et les collections et expositions rendez-vous sur le site de la Fondation Louis VuittonFondation Louis Vuitton  

Fondation Louis Vuitton, l’architecture

Le bâtiment de la Fondation Louis Vuitton, est imposant par sa taille mais surtout par sa présence, et son échelle. Car ce bâtiment est immense, bien plus que je ne l’avais imaginé. Il s’étend sur quatre étages très haut de plafond auxquels on rajoute deux étages de terrasse sur le toit pour dépasser la hauteur des étages des immeubles haussmanniens alentours.  Étrange mélange entre un nuage et un insecte aux multiples écailles, il n’en est pas moins impressionnant. Chaque écaille, transparente ou translucide semble maintenu comme par magie au delà de toute pesanteur. Des parois de verre et d’acier se caressent, jouent à cache-cache et s’entrechoquent formant un chaos maîtrisé et soutenu par une structure phénoménale de bois et d’acier.  Fondation Louis Vuitton Si on regarde de plus près, le bâtiment semble être construit selon deux systèmes structuraux, le premier assez classique « en dure » en béton ou en acier est très plein, et très blanc, c’est la partie appelée « l’Iceberg » assez classique dans l’architecture de Gehry et puis le deuxième secondaire, savant mélange de structure bois et de structure acier absolument gigantesque et très complexe. C’est lui qui maintient ces énormes panneaux de verre qui font toute l’architecture de ce bâtiment atypique. C’est cette peau qui vient donner tout le cachet de ce bâtiment et son aspect déstructuré, chaotique, comme un ovni sur la pelouse du Jardin d’Acclimatation.  La Fondation Louis Vuitton est donc une vraie prouesse structurelle. À l’intérieur c’est une autre histoire, la Fondation Louis Vuitton presque décevante. Mis à part l’entrée très large et haute de plafond, les salle d’expositions sont très classiques, de grandes salles rectangulaires totalement blanches, des murs verticaux, et des plafonds bien lisse. On en oublierait presque le chaos et l’enchevêtrement des panneaux de verre et l’énorme structure de bois et d’acier. Fondation Louis Vuitton J’ai conscience que l’optimisation des espaces ainsi que les contraintes et le budgets sont sûrement les premiers facteurs qui ont obligés architectes et constructeurs a retomber dans une architecture rectiligne dans les salles d’expositions mais c’est tout de même un peu dommage.  Aussi le seul moyen de se rappeler de tout ce qui fait l’architecture de ce bâtiment, une fois à l’intérieur, se trouve dans les circulations verticales pour monter d’étages en étages, mais là encore, ce ne sont que de petits points de vue ciblés sur les détails d’assemblage.  C’est en montant tout en haut du bâtiment, en accédant aux terrasses, sur les toits, que l’on retrouve l’ampleur et l’identité de la Fondation Louis Vuitton. Fondation Louis Vuitton   Courbes, angles, vues panoramiques, terrasses… Les espaces se cachent, se dévoilent et disparaissent à nouveau au fils du jeu des niveaux et des volumes. On regarde le prochain paliers en se demandant comment y accéder ou en pensant au panorama que nous offrira la prochaine terrasse.  Car ces terrasses nous offres de magnifiques vues de Paris. L’enchevêtrement des panneaux de verre cadres des panoramas tantôt sur les tours de La Défense, tantôt sur les toits des immeubles haussmanniens typiquement parisiens tantôt sur les espaces verts du jardins d’acclimatation.  Fondation Louis Vuitton On regrettera seulement qu’un panneau de verre vienne caché la vue verre la Tour Eiffel qui aurait pu être tout simplement superbe. Mais après tout, peut-être, est-ce un parti pris, ou une décision structurale qui a eu pour conséquence de cacher la dame de fer, qui sais ?  Finalement, la Fondation Louis Vuitton est un peu comme une oeuvre d’art contemporain. On la comprend ou elle nous échappe, on tente de la saisir ou de l’assimiler. Entre une idée et un objet, une forme et une fonction. La Fondation Louis Vuitton c’est tout ça à la fois. Musée ou nuage gigantesque posé au sol, à vous de vous l’approprier, ou de la laisser de côté, d’être ému ou indifférent. Parce qu’une architecture est là pour ça : pour les gens. Et vous, avez-vous été à la fondation Louis Vuitton? Aimeriez-vous y aller ?  Quelles ont été vos impressions ? Racontez-nous!


À vous de jouer… Partagez!

7 thoughts on “Fondation Louis Vuitton, voyage architectural

    1. Salut Solène,
      C’est sympa de te voir par ici. Merci.
      C’est vrai que les expos de la Fondation LV sont assez variable et comme toute expo contemporaine on peut être plus sensible à certain travail qu’à d’autre. Moi j’avais plutôt été bluffé par une expo de photo très grand format la première fois mais beaucoup moins la 2e fois que j’y suis allé. Par contre j’avais pu profiter de l’installation multicolores de Buren sur le bâtiment même. Comme tu dis, il n’y a plus qu’à y retourner !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *