Guide des architectures de New York : Jour1


De tout temps, New York s’est construite sur des innovations architecturales qui ont révolutionnées le monde : le premier bâtiment de grande hauteur, le premier ascenseur, la plus haute tour d’Amérique etc. Ce guide des architectures de New York est un des meilleurs moyens pour comprendre cette histoire, parcourir la ville mais surtout pour se rendre compte que cet endroit hors du commun fait partie de ces villes incroyables où l’architecture est partout.

Du Downtown à Central Park, de Midtown à Wall Street, on vous a donc concocté un petit guide des architectures de New York, réalisable en deux longues journées. Bien que non-exhaustif, ce circuit rassemble des architectures emblématiques, historiques et incontournables.

De part la richesse de cette ville et la quantité infini de choses qu’il y a à raconter sur cette destination sans pareille, vous trouverez dans cet article tous les détails du premier jour de ce guide des architectures de New York.

ATTENTION! PRÉ-REQUIS DE DÉPART : 

– Si vous voulez tout faire : levez vous tôt

– Prévoyez de bonnes chaussures de marche 

– Aucune connaissances spécifiques n’est requises pour apprécier la belle architecture, regardez, ressentez, profitez et c’est tout!

Guide des architectures de New York : de Grand Central Station à Central Park

Le premier jour de ce circuit est consacré aux architectures emblématiques de la Grosse Pomme. Grand Central Station, Empire State Building, Time Square, sont quelques unes des grandes étapes du premier jour de ce guide des architecture de New York. Pour s’émerveiller de cette ville dont on rêve.

  • Départ: Grand Central Station

Ce circuit commence donc fort avec le centre névralgique de la Grosse Pomme. Il permet de rayonner tout autour de la ville que ce soit à pied ou en transport en commun et reste un point de départ parfait peu importe où vous avez pris votre hébergement. Cette gare regroupe à la fois train de banlieue, métro et certains bus vous permettent d’aller partout dans New York et ailleurs.

Grand Central Station c’est aussi une des architectures emblématiques de New York City. Pierre de taille, sculpture allégorique, feuille d’or, fresque coloré et fer forgé Grand Central Terminal présente toutes les caractéristiques une architecture de Style Beaux-Arts, à l’image du Petit Palais ou de l’Opéra Garnier à Paris. 

Véritable mastodonte, la gare entièrement rénovée dans les années 1990 a d’abord connu trois phases de construction et démolition entre 1871 et 1913. La Gare telle qu’on la connait  s’étend aujourd’hui sur plus de trois hectares et sur sept niveaux. Il aura fallu raser des immeubles, des églises, des hôpitaux, bref un quartier entier pour lui donner la place qu’elle occupe aujourd’hui. Ce bâtiment hors du commun contient aujourd’hui plus de 30 restaurants et des dizaines de boutiques. Elle accueille même deux courts de tennis disponible sur demande!

L’endroit le plus connu de la gare est sans doute la grande salle des pas perdus surmontée de sa magnifique voûte en berceau. Levez la tête et arrêtez votre regard sur ce plafond plus longuement : vous y percevrez de petits orifices lumineux transformant le plafond en ciel étoilé. Il paraît il y aurait plus de 2500 étoiles sur ce plafond de plus de 38 m de haut.

guide des architectures de New York

Attardez vous aussi sur les détails d’ornementation, ce bâtiment tout en pierre présente des finitions exceptionnelles: les sorties en arches de pierres taillées, les fresques aux couleurs passées au plafond, les grilles des guichets en fer forgé et le kiosque central, véritable objet d’art.

Si vous montez sur un des escaliers monumentaux de la gare vous aurez une vue incroyable sur tout cet espace gigantesque. De votre condition de voyageurs, vous avez le temps d’observer tous ces newyorkais pressés qui traversent l’espace  et se dirige vers une des dizaine de sorties menant vers les tréfonds du métro. Regardez comment l’espace se met à vivre sous ce mouvement ininterrompu.

Sortez à présent de la gare et marchez le long de la 42nd Street jusqu’à la mythique 5th avenue et  vous arriverez à la National Public Library située au cœur de Bryant Park. 

  • National Public Library et Bryant Park

La National Public Library de New York City est un bâtiment emblématique de la ville, le bâtiment d’origine s’étend à lui seul sur tout un pâté de maison, sans parler de ses extensions plus moderne.

Cette bibliothèque mondialement connue a été conçue par les Architectes Carrere and Hasting à la fin du XIXe siècle et il ne faudra pas moins d’une quinzaine d’années pour la construire.

guide des architectures de New York

Photo: americanlibrairiesmagazine.org

Rien d’étonnant puisque l’aile principale de la bibliothèque  présente une surface de 60 000 m², entièrement faite de pierre de taille, de marbre et de bronze. Tout comme la gare Grand Central Station, la National Public Library de New-York est de style Beaux-Arts / néo-classique. Fronton, colonnes, marbre, sculpture et ornementations, sa façade principale sur la 5th avenue reprends nombre de ces codes architecturaux.

Lorsque vous vous retrouvez face à l’entrée principale, de grandes marches de pierres de taille, encadrées des célèbres lions Prudence et Courage, vous guident vers des portes sculptés sous trois arches identiques. Vous pourrez y voir des colonnes de style corinthien avec leur feuillage détaillé supportant un entablement sculpté et des statues allégoriques ainsi qu’un fronton. Tout autour du bâtiment, vous retrouverez, de grande ouvertures arquées, des colonnes sculptées ainsi qu’un travail inouï sur la pierre brute.

Je n’ai pas eu le temps de visiter l’intérieur du bâtiment (…et une raison de plus de retourner à New-York!) mais l’entrée est entièrement gratuite. Vous y trouverez du marbre à l’infini, des peintures de maîtres et une ornementation sans pareille. Ne manquez pas la salle de lecture principale qui, parait-il, est une des plus belles du monde. Petit aperçu :

guide des architectures de New York

Photo: www.stevenbrooke.com

Une fois votre visite terminée contournez la bibliothèque. Vous pourrez en percevoir la masse mais aussi découvrir, le Bryant Park qui se cache derrière. 

À l’ombre des bosquets, été comme hiver, rien de tel que de se promener dans un espace plus au calme entre les petits kiosques et boutiques temporaires. 

Mais le Bryant Park a ceci d’incroyable qu’il offre un point de vue unique et un recul inédit sur les buildings contemporains de Manhattan. Il permet de prendre conscience de toute l’architecture qui se trouve à nos pieds. Une forêt de bâtiment qui rayonne au soleil et reflète la ville tout entière.  Et quel contraste, quel richesse, suite à l’architecture néo-classique de la National Public Library! Asseyez-vous à l’une des jolies tables du parc et laissez cet atmosphère newyorkaise vous frapper de plein fouet.

Continuez ce guide des architectures de New York en traversant le parc  pour récupérer la 42nd Street. Marchez le long de la rue, le temps de ressentir la ville. Ouvrez les yeux, accrochez vous à tout les détails, levez la tête. Tournez à droite sur Times Square.

  • Times Square

Ça y est vous y êtes! Le mythique Times Square. Respirez un grand coup et laissez toute cette lumière, ces mouvements et cette agitation vous envelopper ne serai-ce qu’un instant. 

 

Pour cette étape de ce guide des architectures de New York, je vais vous plutôt vous parler d’urbanisme, parce que Times Square est une espèce d’ovni urbanistique dans la ville.

Comme la plupart des villes d’Amérique du Nord, New York suit en effet, une trame rectiligne de rues et d’avenue numérotées. Times Square se situe pourtant au croisement de deux rues, la 7th avenue et Broadway Avenue, créant un carrefour atypique dans la trame new-yorkaise.

guide des architectures de New York

Car,  Brodway Avenue c’est la diagonale de New-York: une avenue tantôt droite, tantôt courbe mais pas du tout rectiligne qui traverse une partie de l’île de Manhattan et qui change la donne en créant ce croisement en losange que l’on reconnait partout dans le monde. 

Au delà de son caractère urbanistique hors du commun dans la ville, Time Square n’a pas toujours été cette zone piétonne rayonnante et bouillante de vie. 

C’est en 1904 que le Longacre square est renommé Times Square suite à la construction de la tour de bureau du journal New York Times, aujourd’hui démolie. Avec la gare de métro construire à la même période, le quartier devient un point d’attraction central à New York. Le nombre important de salles de spectacle qui s’y développent et l’âge d’or des Théâtres de Broadway transforment le Times Square des années 1920 en pôle culturel rayonnant.

Pour autant, suite au  krach boursier des années 1930, les États-Unis comme Times Square entre dans La Grande Dépression. Le carrefour renommée 10 ans plus tôt se transforme en symbole de la délinquance newyorkaise abritant sex-shop, prostitution et traffic de bas étage.

C’est seulement dans les années 1990 que le maire de New York réussit à redonner ses lettres de noblesse à Times Square en éradiquant la délinquance toujours présente sur place relançant les théâtres et autres salles de spectacle.

Finalement, Times Square devient entièrement piéton en 2009, laissant alors toute la place aux curieux et touristes venu découvrir le «Crossroad of the World».

guide des architectures de New York

Continuez sur Broadway Avenue jusqu’à Central Park et le mythique Columbus Circle pour la suite de ce guide des architectures de New York. 

  • Columbus Circle

Tout comme Times Square, bien que bien moins connu, le Columbus Circle est lui aussi une sorte d’ovni de la trame urbaine new-yorkaise. Pourquoi ? Car c’est un gigantesque rond point avec une place circulaire au centre! 

Situé au bout de Brodway Avenue à la lisière de Central Park, cet espace circulaire est suffisament rare dans la ville, comme en Amérique du Nord pour lui donner une place dans ce guide des architectures de New York. 

Prenez une minute et levez le nez en l’air. Si vous jetez un rapide coup d’œil aux alentours, vous remarquerez que les bâtiments et leurs façades sont courbes pour s’intégrer au mieux à la forme de la place en l’honneur de Christophe Colomb. Une belle prouesse technique.

w_columbus_circle

Photo : jazzhostels.com

J’éviterai délibérément de parler de Central Park dans ce guide des architectures de New York, malgré les quelques pépites architecturales qu’il abrite (affaire à suivre). Continuez donc  sur la 59th street en longeant Central Park jusqu’à la fameuse 5th Avenue.

Guide des architectures de New York : la 5th Avenue, de Central Park à la 42th Street

  • Le Cube Apple 

La 5th Avenue c’est l’avenue mythique de New York, avec ses bâtiments anciens, ses tours de bureaux renommées et ses grands magasins. Comment ne pas parler donc du cube de verre Apple, symbole incontournable de la réussite et du minimalisme de la marque à la pomme. Il se trouve au pied d’une tour de bureau juste à côté de Central Park. Pas de quoi y passer des heures mais vous pourrez l’apercevoir en suivant ce guide des architecture de New York.

Quel intérêt représente-t-il en terme d’architecture ? Il est entièrement fait de verre structural. Il faut savoir que le verre est très lourd, malgré sa transparence et sa finesse. Des murs entièrement en verre requièrent donc une structure conséquente qui peut souvent ruiner l’impression de légèreté que confère le verre à un bâtiment. Mais il existe des verres spécifiques avec une structure intégrées comme celui qui a été mis en oeuvre pour le cube Apple. Ce verre structural, en général très onéreux, préserve la légèreté du verre et permet au cube de «disparaître» par transparence.

Astuce: Si vous passez le pas de la porte vitrée, vous verrez que le cube Apple renferme un escalier entièrement en verre qui vous guidera vers le magasin dissimulé en sous-sol. 

guide des architectures de New York

En continuant sur la 5th Avenue, vous croiserez toutes les grandes marques de luxe avec des magasins souvent très bien designés  à l’intérieur ou dans des bâtiments anciens très bien entretenus, que je vous laisse le soin de découvrir. 


 

  • [DÉTOUR] Le Seagram Building

Si vous en avez l’envie (et le courage)  détournez vous de la 5th Avenue pour poursuivre ce guide des architectures de New York en bifurquant sur la 53th street jusqu’à Park Avenue et vous tomberez sur le Seagram Building.

Véritable exemple de l’architecture du courant moderne des années 1950, le Seagram Building (construit entre 1954 et 1959) a été conçu par un des grands génies de l’architecture moderne Ludwig Mies Van Der Rohe, en collaboration avec Philip Johnson. L’idéologie de Mies Van der Rohe se traduit par une architecture épurée et transparente tout en mettant en valeur les volumes purs et simples. Avec un peu d’observation, vous retrouverez toute les caractéristiques de son architecture si spécifique: 

  • une grande esplanade permettant de mettre en scène et de prendre  du recul sur le bâtiment,
  • une tour monolithique d’un seul bloc,
  • une structure apparente exprimée en façade tout en acier noir,
  • la prédominance de matériaux et de couleurs bruts
  • un rez-de-chaussée complètement transparent,
  • un bloc central contenant les services (ascenseur, toilettes, placards…) 
  • des espaces intérieurs complètement libre de cloisons
  • aucune ornementations superflues

Le Seagram Building est le reflet d’une partie du mouvement moderne en architecture qui cherchait alors à s’affranchir de toute ornementations inutiles et à montrer l’architecture dans sa plus pure expression : structure apparente, distribution spatiale claire et volumes géométriques.

guide des architectures de New York

Photo: Architectuul.com

Si vous souhaitez rejoindre l’étape suivante depuis ce point, continuez sur Park Avenue puis tournez à droite sur la 50th street. 



Continuez vers le sud jusqu’au croisement de la 50th street et de la 5th Avenue, pour atteindre la prochaine étape de ce guide des architectures de New York.

  • La Cathédrale Saint-Patrick

La Cathédrale Saint-Patrick est une église datant de la fin du XIXe siècle construite par l’architecte James Renwick Jr. Je vous avez déjà parler de ce célèbre architecte du XIXe puisque j’avais dormi dans un autre des bâtiments de cet architecte lors de mon premier voyage à New-York, le Renwick Hotel. La Cathédrale Saint-Patrick ne fait pas les choses à moitié. Avec ses 123m de long, ses 84m de large, c’est tout simplement la cathédrale la plus grande d’Amérique du Nord. 

De style néogothique, à l’instar de ses cousines européennes, la Cathédrale Saint-Patrick est très ornementée. La dentelles de marbre blanc dont est fait le bâtiment, les vitraux et la rosace de la façade principale de 8m de large sont caractéristiques des styles gothique et néogothique de l’époque.

Lorsque vous passez le fronton principal, vous trouverez des voûtes en arcs brisés tout aussi caractéristiques s’élevant à 34m de hauteur. N’oubliez pas de jetez un oeil au orgues de l’église datant des années 1930. Celui du Choeur possède environ 4000 tuyaux tandis que celui de la grande galerie en possède presque 6000.

guide des architectures de New York

Photo: partir-a-new-york.com

Mais ce qui rend cette cathédrale unique (outre sa taille et son ornementation) c’est l’endroit où elle se situe. En effet, la Cathédrale Saint Patrick se trouve en plein milieu du Midtown sur la 5th Avenue. Son architecture détonne complètement avec l’architecture de verre est d’acier des nombreux gratte-ciel du quartier. Elle se retrouve comme un vilain petit canard au milieu d’un quartier branché et très contemporain. Malgré ses 100m de haut elle se fait toute petite face au gigantesque Rockfeller Center qui se situe de l’autre côté de la rue, et c’est ce contraste qui la rend d’autant plus étonnante. 

Astuce: La visite de la Cathédrale Saint Patrick est gratuite et l’église est ouverte tous les jours de 6h30 à 20h45. 

 

Pour poursuivre l’itinéraire de ce guide des architectures de New York, traversez la rue et suivez la 50th street pour vous retrouvez face au Rockfeller Center.

  • Le Rockfeller Center

Le Rockfeller center est un gigantesque complexe de boutiques et de bureaux classé au registre des National Historic Landmark ( équivalent des monuments historiques) depuis 1988. Le gratte ciel principal compte 70 étages pour presque 280m de hauteur, soit seulement 20cm de moins que la tour Eiffel.

guide des architectures de New York

Photo: imgmob.net

L’architecture et la décoration du Rockfeller Center est particulièrement remarquable pour son unité et pour son style art déco très en vogue à l’époque de sa construction dans les années 1930. Éléments graphique, forme géométrique et ornementations  figuratives colorées caractéristique du style Art Déco sont à l’honneur dans tout le complexe. Le gratte-ciel principal est particulièrement remarquable dans l’architecture des tours de Manhattan. Son architecture composée de lames effilées amplifie l’impression de hauteur de ce bâtiment.

L’art y a aussi sa place puisque l’ensemble des bâtiments compte plus d’une centaines d’oeuvre réalisé par des dizaines d’artistes des années 1930, des bas-reliefs au sculpture en passant par la mosaïque. Ce programme d’art publique ( parmi les premiers au États-Unis) confère une unité encore plus prononcées à l’ensemble des 19 bâtiments qui compose le Rockfeller Center.  

Finalement, je ne peux que vous conseiller de réserver un billet pour le fameux observatoire du Rockfeller Center : The Top of the Rock. Malgré son prix assez élevé (32 $US par adulte quand même), vous pourrez voir tout New York à 360 degrés. De jour comme de nuit, la vue est particulièrement impressionnante.

guide des architectures de New York

Poursuivez votre promenade pour la dernière étape de notre guide des architectures de New York, en prenant la 49th Street jusqu’à Park Avenue. Vous passerez devant un autre exemple d’architecture Art Déco remarquable le Waldorf Astoria Hotel.

Poursuivez jusqu’à Lexington Avenue et tournez à gauche.  Vous apercevrez déjà au loin le mythique Chrysler Building.

  • Le Chrysler Building 

Le Chrysler Building est un des symboles incontournables de New York. Construit à l’aube des années 1930, il a été conçu durant une course effrénée pour la construction du bâtiment le plus haut du monde de la fin des années 1920. Je vous invite d’ailleurs à lire l’histoire étonnante et passionnante de la conception et de la construction de ce fameux Chrysler Building, qui permet de remettre en contexte cette course à la hauteur.   

Comme ses contemporains du Rockfeller Center et de l’Empire State Building, le Chrysler Building est un exemple particulièrement marquant de l’architecture Art Déco de New York. En atteste les célèbre gargouille et les arches à épine qui chapeautent la tour.   À l’intérieur, vous trouverez encore des caractéristiques récurrente du style Art Déco tel que le bois précieux en marqueterie au plafond, le marbre ainsi que les formes géométriques récurrentes et élancées.  Malheureusement, on ne peut pas visiter la tour mais on peut au moins entrer dans le hall.

guide des architectures de New York

En remontant la 42nd street vous retrouverez le point de départ de ce guide des architectures de New York. Et comme on dit la boucle est bouclée!

Oui je sais ce que vous vous dites :

Mais où sont passé l’Empire State Building, la Musée Guggenheim et le Pont de Brooklyn ? Pourquoi ne sont-ils pas dans ce guide ?

Je ne les ai pas oublier, ne vous inquiétez pas ! Cet article, que vous , cher lecteur, avez eu la patience de lire jusqu’au bout est le premier d’une belle série sur l’architecture de New York.

Merci petits lecteurs d’être arrivé jusqu’au bout, et ne manquez pas le prochain épisode!  


À vous de jouer… Partagez!

 

One thought on “Guide des architectures de New York : Jour1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *